Hannah Gadsby, une humoriste si différente

True Story

0:00
00:14:32
10
10

Hannah Gadsby, une humoriste si différente

19 juin 2018. Opéra de Sydney. Les rideaux se lèvent sur une femme à la carrure imposante, au style androgyne, et à la parole franche. Elle est humoriste. Mais pendant une heure, elle va faire vibrer la scène en basant ses récits sur des traumatismes qu’elle a vécue. Son nom : Hannah Gadsby. De son coming-out à son engagement, découvrez sa True Story. 

Une enfance dans la honte et le secret

Hannah Gadsby naît le 12 janvier 1978 à Smithton en Tasmanie, un État de l’Australie. Elle est la plus jeune d’une fratrie de 5 enfants. Son père est professeur de mathématiques et sa mère femme de ménage dans un golf. La jeune Hannah pratiquera d’ailleurs cette activité jusqu’à l’adolescence. Madame Gadsby a, dans le fond, toujours su que sa fille Hannah était homosexuelle. Mais en Tasmanie, à cette époque, être attiré par une personne du même sexe est encore considéré comme illégal. En effet, là bas, si on “choisit d’être gay”, il vaut mieux se payer un aller pour le continent, et ne jamais revenir. Pendant ses jeunes années, Hannah vit dans la honte et le secret. Elle met 10 ans à accepter son homosexualité et jusque là, se cache dans ses blagues. Quelques années plus tard, elle décide de quitter sa terre natale qu’elle a tant aimé, mais où il ne fait pas bon d’aimer les femmes… quand on est soi-même une femme.

Son entrée dans le milieu du rire

Après avoir quitté la Tasmanie, Hannah s’inscrit à l’Université Nationale d’Australie et obtient en 2003 une licence d’histoire de l’art. Ses études lui ont permis de comprendre le monde qui l’entoure et notamment la place et la vision de la femme au fil des époques. Des études passionnantes mais qui s’arrêteront très tôt. Après sa licence, la jeune femme décide de quitter l’université et enchaîne alors les petits boulots, comme projectionniste ou libraire. Ensuite, elle décide de se tourner vers le métier qu’elle a toujours rêvé d’exercer : la comédie. Elle profite de ses connaissances du monde de l’art pour organiser des visites comiques de la National Gallery of Victoria. Une façon originale et audacieuse de faire son entrée dans le milieu du rire...

La suite de son histoire incroyable à écouter dans ce podcast.

Pour découvrir d'autres récits passionnants, cliquez ci-dessous :

Uri Geller, grand télépathe ou escroc de légende ?

Anastasia Romanov, une princesse à l’origine de nombreuses légendes

Marguerite Steinheil, de femme du monde à criminelle

 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Episodes
Date
Duration

Recommended episodes :

Charlie Chaplin, le génie du cinéma

True Story

Aokigahara, la plus étrange des forêts du monde

True Story

James Matthew Barrie, l’auteur qui ne voulait pas grandir

True Story

The podcast True Story has been added to your home screen.

19 juin 2018. Opéra de Sydney. Les rideaux se lèvent sur une femme à la carrure imposante, au style androgyne, et à la parole franche. Elle est humoriste. Mais pendant une heure, elle va faire vibrer la scène en basant ses récits sur des traumatismes qu’elle a vécue. Son nom : Hannah Gadsby. De son coming-out à son engagement, découvrez sa True Story. 

Une enfance dans la honte et le secret

Hannah Gadsby naît le 12 janvier 1978 à Smithton en Tasmanie, un État de l’Australie. Elle est la plus jeune d’une fratrie de 5 enfants. Son père est professeur de mathématiques et sa mère femme de ménage dans un golf. La jeune Hannah pratiquera d’ailleurs cette activité jusqu’à l’adolescence. Madame Gadsby a, dans le fond, toujours su que sa fille Hannah était homosexuelle. Mais en Tasmanie, à cette époque, être attiré par une personne du même sexe est encore considéré comme illégal. En effet, là bas, si on “choisit d’être gay”, il vaut mieux se payer un aller pour le continent, et ne jamais revenir. Pendant ses jeunes années, Hannah vit dans la honte et le secret. Elle met 10 ans à accepter son homosexualité et jusque là, se cache dans ses blagues. Quelques années plus tard, elle décide de quitter sa terre natale qu’elle a tant aimé, mais où il ne fait pas bon d’aimer les femmes… quand on est soi-même une femme.

Son entrée dans le milieu du rire

Après avoir quitté la Tasmanie, Hannah s’inscrit à l’Université Nationale d’Australie et obtient en 2003 une licence d’histoire de l’art. Ses études lui ont permis de comprendre le monde qui l’entoure et notamment la place et la vision de la femme au fil des époques. Des études passionnantes mais qui s’arrêteront très tôt. Après sa licence, la jeune femme décide de quitter l’université et enchaîne alors les petits boulots, comme projectionniste ou libraire. Ensuite, elle décide de se tourner vers le métier qu’elle a toujours rêvé d’exercer : la comédie. Elle profite de ses connaissances du monde de l’art pour organiser des visites comiques de la National Gallery of Victoria. Une façon originale et audacieuse de faire son entrée dans le milieu du rire...

La suite de son histoire incroyable à écouter dans ce podcast.

Pour découvrir d'autres récits passionnants, cliquez ci-dessous :

Uri Geller, grand télépathe ou escroc de légende ?

Anastasia Romanov, une princesse à l’origine de nombreuses légendes

Marguerite Steinheil, de femme du monde à criminelle

 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Subscribe Install Share
True Story

Thank you for your subscription

For a better experience, also consider installing the application.

Install