Radio Caroline, les pirates les plus rock'n'roll des ondes

True Story

0:00
00:17:07
10
10

Radio Caroline, les pirates les plus rock'n'roll des ondes

1964. Nous sommes sur la côte britannique, le vent souffle très fort, un ancien ferry s'apprête à reprendre du service avec de drôles de mécréants. Le Frederica prend le large direction les eaux internationales de la mer du nord. À bord, on trouve des émetteurs de diffusion, des micros, des vinyles ou encore des lecteurs de disque. C’est ici qu’un producteur anglais et ses DJ diffusent pour la première fois la plus populaire des radios pirates. Son nom : la Radio Caroline. Au rythme du rock’n’roll, découvrez sa True Story.

La mission : démocratiser le Rock'n'roll

Dans les années 1960, en Europe, l’Etat contrôle tous les programmes diffusés sur les radios. La radio d’Etat en Angleterre est la BBC. Entre les émissions, les conférences ou encore les discours, les musiques pop n’ont droit qu’à seulement 6 heures de diffusion par semaines. En 1964, Ronan O’Rahilly, jeune manager d’artistes, se voit refuser la création d’une émission de musique pop sur la BBC. Il décide alors de créer sa propre station. C’est ainsi que le 9 mai 1964, Radio Caroline, la première radio pirate de Grande Bretagne, voit le jour.

"Love, peace and good music"

Mais pourquoi la radio Caroline est-elle considérée à l’époque comme une radio pirate ? Car pour exister, la station a été placée sur un bateau, en dehors des eaux territoriales d’un état. Un acte considéré comme illégal pour le gouvernement britannique de l’époque. Mais pour Ronan la musique en vaut bien la peine : il achète un vieux ferry danois, le Frederica, et le fait équiper en Irlande. A bord, on y trouve désormais tout le matériel nécessaire pour faire vivre une station de radio.Le 27 mars 1964, pour la première fois, Radio Caroline diffuse ses premières notes de rock, depuis les eaux internationales. A bord, les maîtres-mots de Ronan O’Rahilly sont “Love, peace and good music”, “Amour, paix et bonne musique”. Mais tout ne va pas être évident pour l'équipage...

La suite de son histoire incroyable à écouter dans ce podcast.

Pour découvrir d'autres récits passionnants, cliquez ci-dessous :

Nicolas Vanier, le plus grand aventurier de notre époque - Partie 2

Nicolas Vanier, le plus grand aventurier de notre époque - Partie 1

Gao Xingjian, un prix Nobel pour un homme libre - Partie 2

Gao Xingjian, un prix Nobel pour un homme libre - Partie 1

 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Episodes
Date
Duration

The podcast True Story has been added to your home screen.

1964. Nous sommes sur la côte britannique, le vent souffle très fort, un ancien ferry s'apprête à reprendre du service avec de drôles de mécréants. Le Frederica prend le large direction les eaux internationales de la mer du nord. À bord, on trouve des émetteurs de diffusion, des micros, des vinyles ou encore des lecteurs de disque. C’est ici qu’un producteur anglais et ses DJ diffusent pour la première fois la plus populaire des radios pirates. Son nom : la Radio Caroline. Au rythme du rock’n’roll, découvrez sa True Story.

La mission : démocratiser le Rock'n'roll

Dans les années 1960, en Europe, l’Etat contrôle tous les programmes diffusés sur les radios. La radio d’Etat en Angleterre est la BBC. Entre les émissions, les conférences ou encore les discours, les musiques pop n’ont droit qu’à seulement 6 heures de diffusion par semaines. En 1964, Ronan O’Rahilly, jeune manager d’artistes, se voit refuser la création d’une émission de musique pop sur la BBC. Il décide alors de créer sa propre station. C’est ainsi que le 9 mai 1964, Radio Caroline, la première radio pirate de Grande Bretagne, voit le jour.

"Love, peace and good music"

Mais pourquoi la radio Caroline est-elle considérée à l’époque comme une radio pirate ? Car pour exister, la station a été placée sur un bateau, en dehors des eaux territoriales d’un état. Un acte considéré comme illégal pour le gouvernement britannique de l’époque. Mais pour Ronan la musique en vaut bien la peine : il achète un vieux ferry danois, le Frederica, et le fait équiper en Irlande. A bord, on y trouve désormais tout le matériel nécessaire pour faire vivre une station de radio.Le 27 mars 1964, pour la première fois, Radio Caroline diffuse ses premières notes de rock, depuis les eaux internationales. A bord, les maîtres-mots de Ronan O’Rahilly sont “Love, peace and good music”, “Amour, paix et bonne musique”. Mais tout ne va pas être évident pour l'équipage...

La suite de son histoire incroyable à écouter dans ce podcast.

Pour découvrir d'autres récits passionnants, cliquez ci-dessous :

Nicolas Vanier, le plus grand aventurier de notre époque - Partie 2

Nicolas Vanier, le plus grand aventurier de notre époque - Partie 1

Gao Xingjian, un prix Nobel pour un homme libre - Partie 2

Gao Xingjian, un prix Nobel pour un homme libre - Partie 1

 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Subscribe Install Share

Thank you for your subscription

For a better experience, also consider installing the application.

Install