Valery Legasov, le physicien de Tchernobyl - Partie 2

True Story

0:00
00:13:08
10
10

Valery Legasov, le physicien de Tchernobyl - Partie 2

True Story

Bonjour, je m’appelle Andréa Brusque. Bienvenue dans True Story. La semaine dernière, je vous ai raconté l’explosion nucléaire de Tchernobyl et l’arrivée sur le terrain de Valery Legasov, pour tirer au clair la vérité sur l’accident. Un rapport qu’il dévoile en 1986 à Vienne devant l’Agence Internationale de l'Énergie Atomique, et dont les conséquences seront inattendues...

La présentation du rapport

En août 1986, Valery Legasov est invité à prendre la parole devant l’AIEA à Vienne pour présenter son rapport sur les causes de la catastrophe. L’audience dure 5 heures. Valery écrit dans son rapport “La négligence de la direction scientifique et des concepteurs était partout, sans qu’aucune attention ne soit accordée à l’état des instruments ou de l’équipement”

Il parvient à la conclusion que l’explosion est due à des défauts de construction du réacteur, dont le personnel n’était pas au courant, et à une erreur humaine. En effet le personnel présent n’était pas bien formé pour la manipulation de l’équipement du réacteur et a entraîné son court-circuit. Conscients de la gravité de l’accident et de leur potentielle implication, bon nombre des opérateurs sont restés et ont sacrifié leur vie après l’accident pour essayer de réduire la dévastation.

Valery est applaudi pour son engagement sur le terrain et son examen franc et détaillé, contrastant avec l’attitude de la majorité des acteurs du pouvoir au sein du gouvernement, qui ont jusque-là minimisé l’ampleur de la catastrophe.

Le monde est maintenant au courant des réalités derrière l’accident et Legasov se fait connaître à l’étranger. Sa fille Inga déclare « Il a compris que son objectif principal n'était pas de justifier l'Union soviétique et de cacher certaines informations, mais au contraire de renseigner la communauté internationale sur les mesures à prendre dans de telles situations. »

Le gouvernement russe est scandalisé et refuse de laisser croire que leurs systèmes auraient des défaillances. Les autorités et certains compatriotes scientifiques de Valery disent que le rapport révèle des informations classifiées. Ce à quoi Inga répond « Je pense que le problème n'était pas dans les données secrètes. Le rapport de l'AIEA a eu un impact considérable et est ensuite devenu instantanément très populaire... Cela a rendu certains de ses collègues jaloux. »

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy
Episodes
Date
Durée

Le podcast "True Story" a bien été ajouté à votre écran d'accueil !

Bonjour, je m’appelle Andréa Brusque. Bienvenue dans True Story. La semaine dernière, je vous ai raconté l’explosion nucléaire de Tchernobyl et l’arrivée sur le terrain de Valery Legasov, pour tirer au clair la vérité sur l’accident. Un rapport qu’il dévoile en 1986 à Vienne devant l’Agence Internationale de l'Énergie Atomique, et dont les conséquences seront inattendues...

La présentation du rapport

En août 1986, Valery Legasov est invité à prendre la parole devant l’AIEA à Vienne pour présenter son rapport sur les causes de la catastrophe. L’audience dure 5 heures. Valery écrit dans son rapport “La négligence de la direction scientifique et des concepteurs était partout, sans qu’aucune attention ne soit accordée à l’état des instruments ou de l’équipement”

Il parvient à la conclusion que l’explosion est due à des défauts de construction du réacteur, dont le personnel n’était pas au courant, et à une erreur humaine. En effet le personnel présent n’était pas bien formé pour la manipulation de l’équipement du réacteur et a entraîné son court-circuit. Conscients de la gravité de l’accident et de leur potentielle implication, bon nombre des opérateurs sont restés et ont sacrifié leur vie après l’accident pour essayer de réduire la dévastation.

Valery est applaudi pour son engagement sur le terrain et son examen franc et détaillé, contrastant avec l’attitude de la majorité des acteurs du pouvoir au sein du gouvernement, qui ont jusque-là minimisé l’ampleur de la catastrophe.

Le monde est maintenant au courant des réalités derrière l’accident et Legasov se fait connaître à l’étranger. Sa fille Inga déclare « Il a compris que son objectif principal n'était pas de justifier l'Union soviétique et de cacher certaines informations, mais au contraire de renseigner la communauté internationale sur les mesures à prendre dans de telles situations. »

Le gouvernement russe est scandalisé et refuse de laisser croire que leurs systèmes auraient des défaillances. Les autorités et certains compatriotes scientifiques de Valery disent que le rapport révèle des informations classifiées. Ce à quoi Inga répond « Je pense que le problème n'était pas dans les données secrètes. Le rapport de l'AIEA a eu un impact considérable et est ensuite devenu instantanément très populaire... Cela a rendu certains de ses collègues jaloux. »

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy
S'abonner Installer Partager

Merci pour votre abonnement !

Pour une meilleure expérience, pensez aussi à installer l'application.

Installer