José Adolfo, le banquier écolo de 14 ans

True Story

0:00
00:09:08
10
10

José Adolfo, le banquier écolo de 14 ans

Un petit garçon péruvien a créé une banque écologique destinée aux enfants. A 14 ans, il est le plus jeune banquier du monde. Son nom: José Adolfo. De ses premières idées à l’aboutissement de son projet, découvrez sa True Story. 

Un enfant aux grandes convictions

José Adolfo est né le 6 décembre 2004 à Arequipa, au Pérou. Il est le benjamin d’une fratrie de trois enfants. Son père est ingénieur statisticien et sa mère secrétaire. José est un petit garçon plein de vie et de conviction, il aime lire, écouter de la musique et chanter . José arbore un visage rond et angélique, de grands yeux marron. Pour accompagner son regard doux, il peigne soigneusement ses cheveux noirs. Il est toujours très souriant et poli et donne l’image d’un garçon sûr de lui, à la poignée de main franche. 

Les parents de José le laissent dès son plus jeune âge exprimer son opinion au sujet de la politique, de la société et de l’environnement. Le petit garçon se forge très vite sa propre vision de son pays et du monde. Il regrette que l’Etat ne lui accorde aucune aide et ne s’investisse pas plus sur le sujet environnemental. “Tout le monde sait le mal qu'on fait à l'environnement. La Terre a besoin d'être protégée, mais les gens n'agissent pas. Ils jettent un truc dans la rue en se disant : 'qu'est-ce que ça change après tout ?' Il y a un vrai travail de sensibilisation à faire. Au même titre que plusieurs entreprises polluantes, on a tous une grande part de responsabilité"

Entre pauvreté et écologie

José est exaspéré par ses amis. Au lieu, de dépenser leur argent de poche pour leur repas, ils le gaspillent en friandises et jouets. Il aimerait les aider à mieux gérer leurs sous. Par ailleurs, il remarque que beaucoup d’enfants de sa ville natale ne peuvent aller à l’école et se retrouvent à travailler ou à mendier dans la rue… A sept ans, José tire trois conclusions: le Pérou a beaucoup de chemin à faire en matière d’environnement, trop d’enfants souffrent de la pauvreté, et ses amis dilapident leur argent.

 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Episodes
Date
Duration

Recommended episodes :

Charlie Chaplin, le génie du cinéma

True Story

Aokigahara, la plus étrange des forêts du monde

True Story

James Matthew Barrie, l’auteur qui ne voulait pas grandir

True Story

The podcast True Story has been added to your home screen.

Un petit garçon péruvien a créé une banque écologique destinée aux enfants. A 14 ans, il est le plus jeune banquier du monde. Son nom: José Adolfo. De ses premières idées à l’aboutissement de son projet, découvrez sa True Story. 

Un enfant aux grandes convictions

José Adolfo est né le 6 décembre 2004 à Arequipa, au Pérou. Il est le benjamin d’une fratrie de trois enfants. Son père est ingénieur statisticien et sa mère secrétaire. José est un petit garçon plein de vie et de conviction, il aime lire, écouter de la musique et chanter . José arbore un visage rond et angélique, de grands yeux marron. Pour accompagner son regard doux, il peigne soigneusement ses cheveux noirs. Il est toujours très souriant et poli et donne l’image d’un garçon sûr de lui, à la poignée de main franche. 

Les parents de José le laissent dès son plus jeune âge exprimer son opinion au sujet de la politique, de la société et de l’environnement. Le petit garçon se forge très vite sa propre vision de son pays et du monde. Il regrette que l’Etat ne lui accorde aucune aide et ne s’investisse pas plus sur le sujet environnemental. “Tout le monde sait le mal qu'on fait à l'environnement. La Terre a besoin d'être protégée, mais les gens n'agissent pas. Ils jettent un truc dans la rue en se disant : 'qu'est-ce que ça change après tout ?' Il y a un vrai travail de sensibilisation à faire. Au même titre que plusieurs entreprises polluantes, on a tous une grande part de responsabilité"

Entre pauvreté et écologie

José est exaspéré par ses amis. Au lieu, de dépenser leur argent de poche pour leur repas, ils le gaspillent en friandises et jouets. Il aimerait les aider à mieux gérer leurs sous. Par ailleurs, il remarque que beaucoup d’enfants de sa ville natale ne peuvent aller à l’école et se retrouvent à travailler ou à mendier dans la rue… A sept ans, José tire trois conclusions: le Pérou a beaucoup de chemin à faire en matière d’environnement, trop d’enfants souffrent de la pauvreté, et ses amis dilapident leur argent.

 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Subscribe Install Share
True Story

Thank you for your subscription

For a better experience, also consider installing the application.

Install