Avec "Les Graciées", perdez-vous sur l'île des femmes en Norvège

Puzzle

0:00
00:05:32
10
10

Avec "Les Graciées", perdez-vous sur l'île des femmes en Norvège

Cette semaine, sort l’un des jeux vidéo les plus attendus de ces derniers temps : Assassin’s Creed Valhalla. Un véritable phénomène, quand on sait que le jeux vidéo est la plus grosse industrie culturelle en France. Au programme de ce nouvel opus : vikings, Dieux et héros nordiques. L’occasion, pour l’équipe de Puzzle, de faire une petite escale dans les pays du Nord ! Et pour ce voyage en terres nordiques, Karen Etourneau vous propose de faire escale en Norvège et de remonter le temps avec Les Graciées de Kiran Millwood Hargrave.

Une idylle lesbienne dans les pays du Nord

Les Graciées racontent la vie de ces femmes, au 17ème siècle, privées de la liberté de choisir leur destin, que ce soit à cause de l’endroit où elles sont nées, de l’homme à qui ont les a mariées ou du Dieu à qui elles sont dévouées. Elles sont privées de leurs proches, privées de loisirs, privées même d’amour. Mais au milieu de ce sombre tableau, la lumière va naître de la rencontre entre Maren et Ursula, les deux héroïnes de cette histoire. Alors que la première s'accommode très bien d'une nouvelle vie sans homme sur une île qu’elle connaît si bien, l'autre est perdue dans ses nouveaux rôles d’épouse, de femme au foyer et de paysanne. Maren va donc lui apprendre à faire le pain, à entretenir le feu, à faire le ménage, à coudre. Elle lui apprend à se débrouiller seule, mais elles ne pourront finalement plus se passer l’une de l’autre.

Une histoire inspirée de faits réels

Si cette idylle lesbienne a été inventée par l’autrice anglaise Kiran Millwood Hargrave, l’histoire des Graciées est inspirée de faits réels. En 1617, l’île de Vardo a été frappée par une terrible tempête, décrite comme si brusque qu’elle aurait été écartée grâce à la sorcellerie. A cette période, le roi du Danemark-Norvège cherche à affirmer le pouvoir de l’église. Il s’attaque particulièrement aux Samis, un peuple lapon qui invoque les esprits et les vents et refuse de se plier à ses réformes religieuses. Il fait alors appel, comme dans le roman, à un dignitaire écossais, qui mènera des dizaines de procès pour sorcellerie, condamnant à des morts cruels une centaine de personnes, des femmes principalement. En 1621, huit femmes sont notamment accusés d’avoir déclenché la fameuse tempête de Vardo. Sur l’île, une installation de la célèbre artiste Louise Bourgeois commémore ces procès. C’est d’ailleurs cette oeuvre qui a déclenché l’écriture du roman de Kiran Millwood Hargrave.

Le décryptage de Karen Etourneau dans cet épisode.

Retrouvez tous les épisodes de cette semaine : 

Ces jeux vidéo qui nous venaient du Nord

 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Episodes
Date
Duration