Le con, une espèce indémodable au théâtre

Puzzle

0:00
00:04:33
10
10

Le con, une espèce indémodable au théâtre

Cette semaine toute l’équipe de Puzzle va vous parler d’une espèce rare, enfin malheureusement non, pas si rare que ça, parce qu’il y en a de plus d’ailleurs, et ça personne, ni rien, ne pourra le changer ; on va vous parler des cons. Des cons en général, des cons en particulier, des cons quoi ! Parce que oui, dans la culture on n’en manque pas, enfin comme partout d’ailleurs ! On verra comme ils s’illustrent en BD, en podcast, en musique, et évidemment au cinéma avec la sortie tant attendue de "Adieu les cons" d'Albert Dupontel.

Mais qu'est-ce qu'un con ?

Le sens réel de con dépend de l’adjectif qu’on y place devant. Le "petit" con : il est jeune, imbécile, imbuvable avec une petite dose de prétention. Le "sale" con : il est pas d’âge, mais il a une petite dose de malveillance. Le "roi" des cons, c’est paradoxalement un peu le même que le "dernier" des cons et lui il a la palme, il monte sur le podium, c’est typiquement celui qui est illustré par le personnage de François Pignon, incarné par Jacques Villeret au cinéma et au même au théâtre dans "Le dîner de cons" de Francis Veber.

Les cons sont-ils partout ?

Chaque semaine, Brochant, un grand éditeur parisien organise avec ses amis un dîner de cons. Le principe est simple, chaque participant amène un con - ici désignant celui qui a un passe-temps favori un peu farfelu dont il peut parler pendant des heures – et le con en question ignore évidemment qu’on l'a invité dans le seul but de se moquer de lui. A la fin du dîner, celui qui ramené le meilleur con gagne la palme. Tout le film tourne autour de François pignon, un fan incontournable des maquettes en allumettes. Bien sûr, la soirée ne se passe pas comme prévu mais ledit con, par ailleurs très gentil, est prêt à tout pour rendre service, même si tout ce qu’il fait se transforme en catastrophe. Et c’est là où ça devient intéressant. Qui est vraiment le con de l'histoire ?

Retrouvez tous les épisodes de la semaine dernière sur la Belgique : 

Faut-il aller voir "Mon cousin", avec François Damiens ?

De la tornade Lous & The Yakuza à la fraîcheur de Claire Laffut, 5 chanteuse belges dans le vent

Le meilleur du podcast made in Belgium

Ces magnifiques BD belges à découvrir de toute urgence

Baldur's Gate III, le jeu vidéo belge au plus haut

Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter

 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Episodes
Date
Duration