Les masques sont-ils indissociables du spectacle vivant ?

Puzzle

0:00
00:03:48
10
10

Les masques sont-ils indissociables du spectacle vivant ?

Lors de la dernière édition des Video Music Awards, la chanteuse Lady Gaga a fait sensation en recommandant le port du masque à sa manière. Car oui, le masque fait désormais partie de notre quotidien. L’occasion pour nous de nous intéresser au symbole du masque dans la culture, à travers le grimage au théâtre, les doubles en littératures, les témoignages anonymes dans les podcasts ou encore les artistes et les héros masqués dans la musique ou au cinéma. C’est partie pour une semaine masquée ! Cette semaine dans Puzzle, on va vous parler de masque sous toutes ses formes. Aujourd’hui, Pénélope Boeuf évoque ce qu’apporte le masque dans le spectacle vivant. 

L'origine du masque au théâtre

Alors oui, évidemment désormais on met un masque quand on va voir une pièce que certaines salles ont rouvertes mais ce qui nous intéresse c’est l’importance, l’enjeu et l’apport du masque dans le spectacle vivant ! Le masque au théâtre et aussi vieux que le théâtre lui-même. A l’époque de la Grèce Antique, les comédiens ne pouvaient pas jouer à visage découvert sur scène car c'était considéré comme une offense pour les dieux à qui ils s’adressaient autant qu’aux spectateurs ! Les émotions se lisent beaucoup sur le visage des comédiens lorsqu’ils sont sur scène. En effet, encore aujourd'hui, certains metteurs en scène choisissent de faire porter un masque aux comédiens pour ne pas influencer les spectateurs sur les émotions les laisser ces derniers libre cours à leur imagination. 

Le maquillage, le masque nouvelle génération

Au théâtre, un masque n’est pas obligatoirement un accessoire matériel, c’est aussi l’idée de ne pas se montrer ou de renforcer le déguisement du personnage, c’est pourquoi le maquillage est considéré comme un masque. Le maquillage au théâtre est appelé le grimage. C’est une autre façon que la masque que d’incarner un personnage. Est-ce que ce n’est pas étonnant de se dire que, alors même que le théâtre est en grande partie fait pour éveiller notre imaginaire, on nous impose, à nous spectateurs, une forme, un style, une apparence souhaitée par le metteur en scène ?

Le décryptage à écouter dans l'épisode de Pénélope Boeuf.

Les épisodes de la semaine dernière sur la culture à l’ère du numérique sont à retrouver ici : 

Que penser d'"Effacer l'historique", le film qui explore les travers du tout-numérique ?

Pourquoi l’industrie musicale est toquée de Tik Tok ?

Deux podcasts qui interrogent notre lien avec internet

Le spectacle peut-il être "vivant" sur le numérique ?

"Un enlèvement" : portrait d'une famille hyper-connectée

Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.

 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Episodes
Date
Duration