Cinéma : La Re_view de "En Avant"

Puzzle

0:00
00:07:17
10
10

Cinéma : La Re_view de "En Avant"

Aujourd'hui dans Puzzle, Jonathan Aupart vous présente le nouveau film d'animation "En avant" réalisé par Dan Scanlon et produit par Pixar.

Le début du film présente un monde merveilleux plein de magie, qui disparait au fil des époques jusqu’à arriver à nos jours dans un monde semblable au notre, un monde très normal. C’est l’histoire de deux frères dont le père est décédé et qu’ils vont tenter de ressusciter le temps d’une journée.

C’est un film qui commence de façon très classico-classique et qui se révèle vraiment au fur et à mesure jusqu’à un final comme d’hab avec les Pixar très réussi. C’est un grand spectacle intimiste dans la plus pure tradition du studio, où l’univers parlera aux petits et les émotions plus profondes toucheront les plus grands. On retrouve des motifs très prisés dans les Pixars : le conte initiatique, le voyage, une histoire de famille avec des drames... C’est une chose qu’on leur reproche dernièrement, de toujours faire un peu les mêmes films, mais c’est un peu un faux procès, c’est juste qu’ils racontent des histoires aux thématiques universelles même si c’est vrai, ils usent souvent des mêmes ingrédients. Ce qui compte vraiment, c’est la manière de le faire, le traitement, l’agencement des différents éléments, les personnages et là dessus ils sont souvent imbattables.

Après, c’est sans doute pas le plus abouti, le plus parfait de leur filmographie sur le cœur du film, à savoir cette relation entre les deux frères, c'est finement écrit, sensible, bien amené. D’ailleurs, la galerie de personnages est enthousiasmante, ils dépassent tous leurs archétypes même si sur certains seconds rôles on aurait aimé en voir plus. Pareil pour l’univers, il est très sympa mais l’enrobage très héroïque-fantasy, très donjons et dragons est presque plus un prétexte à justement mettre plus de fantaisie. Ce n’est pas un univers qui transporte autant que celui d’un "Coco" où d’un "Némo", où complètement barré, dépaysant comme "Cars" ou "Monstres & Cie".

Ce qui est dommage, c’est qu’ils ne vont pas au bout du concept même de base : un monde qui a mis la magie de côté pour devenir à peu de choses près notre monde contemporain. C’est un regret qu’on peut avoir, sur l’exploitation de cette idée, ça reste très léger, c’est presque un prétexte, même si certaines pistes sont très intéressantes, mais justement cela nous donne envie d’en voir plus !

Il y a un très grand potentiel et plein de choses à faire avec cette idée, une série ou peut-être une suite même si le film n’en appelle pas forcément.

 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Episodes
Date
Duration

The podcast Puzzle has been added to your home screen.

Aujourd'hui dans Puzzle, Jonathan Aupart vous présente le nouveau film d'animation "En avant" réalisé par Dan Scanlon et produit par Pixar.

Le début du film présente un monde merveilleux plein de magie, qui disparait au fil des époques jusqu’à arriver à nos jours dans un monde semblable au notre, un monde très normal. C’est l’histoire de deux frères dont le père est décédé et qu’ils vont tenter de ressusciter le temps d’une journée.

C’est un film qui commence de façon très classico-classique et qui se révèle vraiment au fur et à mesure jusqu’à un final comme d’hab avec les Pixar très réussi. C’est un grand spectacle intimiste dans la plus pure tradition du studio, où l’univers parlera aux petits et les émotions plus profondes toucheront les plus grands. On retrouve des motifs très prisés dans les Pixars : le conte initiatique, le voyage, une histoire de famille avec des drames... C’est une chose qu’on leur reproche dernièrement, de toujours faire un peu les mêmes films, mais c’est un peu un faux procès, c’est juste qu’ils racontent des histoires aux thématiques universelles même si c’est vrai, ils usent souvent des mêmes ingrédients. Ce qui compte vraiment, c’est la manière de le faire, le traitement, l’agencement des différents éléments, les personnages et là dessus ils sont souvent imbattables.

Après, c’est sans doute pas le plus abouti, le plus parfait de leur filmographie sur le cœur du film, à savoir cette relation entre les deux frères, c'est finement écrit, sensible, bien amené. D’ailleurs, la galerie de personnages est enthousiasmante, ils dépassent tous leurs archétypes même si sur certains seconds rôles on aurait aimé en voir plus. Pareil pour l’univers, il est très sympa mais l’enrobage très héroïque-fantasy, très donjons et dragons est presque plus un prétexte à justement mettre plus de fantaisie. Ce n’est pas un univers qui transporte autant que celui d’un "Coco" où d’un "Némo", où complètement barré, dépaysant comme "Cars" ou "Monstres & Cie".

Ce qui est dommage, c’est qu’ils ne vont pas au bout du concept même de base : un monde qui a mis la magie de côté pour devenir à peu de choses près notre monde contemporain. C’est un regret qu’on peut avoir, sur l’exploitation de cette idée, ça reste très léger, c’est presque un prétexte, même si certaines pistes sont très intéressantes, mais justement cela nous donne envie d’en voir plus !

Il y a un très grand potentiel et plein de choses à faire avec cette idée, une série ou peut-être une suite même si le film n’en appelle pas forcément.

 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Subscribe Install Share

Thank you for your subscription

For a better experience, also consider installing the application.

Install