Scandale, le film d'une Amérique post-MeToo qui exorcise ses fantômes

Puzzle

0:00
00:06:17
10
10

Scandale, le film d'une Amérique post-MeToo qui exorcise ses fantômes

Puzzle

Scandale est un film de Jay Roach, le réalisateur des "Austin Powers" et des "Mon beau père et moi". Après sa biographie de Trumbo, le voilà avec un nouveau film là encore « inspiré de faits réels » mais cette fois-ci complètement dans l’actualité, puisqu’il raconte l’histoire de Gretchen Carlson, présentatrice phare de la chaîne conservatrice américaine Fox News, qui après dix ans de bons et loyaux services mais tout autant malheureusement d’ harcèlement sexuel, porte plainte contre son boss. Durant les élections présidentielles qui mèneront Trump au pouvoir et ce, en grande partie grâce à fox news, et un an avant le hashtag Metoo, Gretchen ose témoigner contre l’un des hommes les plus puissants du pays. Un témoignage qui va entraîner des dizaines d’autres mais qui va également provoquer des regards en biais et des remises en doute; et ce malgré la pression qu’on imagine pour la pousser à ne rien révéler.

Après avoir licencié le boss, Fox News achète le silence de la présentatrice pour vingt millions de dollars d’indemnité. Car la loi américaine est ainsi faîtes et permet d’invisibiliser relax les victimes, au grand soulagement des agresseurs qui évitent ainsi de passer par la case tribunal.

L’affaire racontée ici nous permet d’ailleurs de facilement faire le pont et d’imaginer comment ça se passait du côté d’Hollywood, du côté de Weinstein et c’est plutôt glaçant. Bref, avec Scandale on est en plein dans un sujet qui secoue notre société actuelle.

Avec Scandale, on est jamais vraiment loin du documentaire, le rythme effréné du montage et des informations nous plonge en plein cœur d’une rédaction de cette ampleur en pleine tourmente, mais malgré ce coté exhaustif, le tout reste très clair et didactique. Presque un peu trop. 

Mais Il est sans doute conscient de s’adresser à un public très large et c’est quand même le premier film qui se frotte aussi directement au sujet, donc c’est pas si dérangeant. Il ouvre ainsi la voix pour les suivants.

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy
Episodes
Date
Durée

Le podcast "Puzzle" a bien été ajouté à votre écran d'accueil !

Scandale est un film de Jay Roach, le réalisateur des "Austin Powers" et des "Mon beau père et moi". Après sa biographie de Trumbo, le voilà avec un nouveau film là encore « inspiré de faits réels » mais cette fois-ci complètement dans l’actualité, puisqu’il raconte l’histoire de Gretchen Carlson, présentatrice phare de la chaîne conservatrice américaine Fox News, qui après dix ans de bons et loyaux services mais tout autant malheureusement d’ harcèlement sexuel, porte plainte contre son boss. Durant les élections présidentielles qui mèneront Trump au pouvoir et ce, en grande partie grâce à fox news, et un an avant le hashtag Metoo, Gretchen ose témoigner contre l’un des hommes les plus puissants du pays. Un témoignage qui va entraîner des dizaines d’autres mais qui va également provoquer des regards en biais et des remises en doute; et ce malgré la pression qu’on imagine pour la pousser à ne rien révéler.

Après avoir licencié le boss, Fox News achète le silence de la présentatrice pour vingt millions de dollars d’indemnité. Car la loi américaine est ainsi faîtes et permet d’invisibiliser relax les victimes, au grand soulagement des agresseurs qui évitent ainsi de passer par la case tribunal.

L’affaire racontée ici nous permet d’ailleurs de facilement faire le pont et d’imaginer comment ça se passait du côté d’Hollywood, du côté de Weinstein et c’est plutôt glaçant. Bref, avec Scandale on est en plein dans un sujet qui secoue notre société actuelle.

Avec Scandale, on est jamais vraiment loin du documentaire, le rythme effréné du montage et des informations nous plonge en plein cœur d’une rédaction de cette ampleur en pleine tourmente, mais malgré ce coté exhaustif, le tout reste très clair et didactique. Presque un peu trop. 

Mais Il est sans doute conscient de s’adresser à un public très large et c’est quand même le premier film qui se frotte aussi directement au sujet, donc c’est pas si dérangeant. Il ouvre ainsi la voix pour les suivants.

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy
S'abonner Installer Partager

Merci pour votre abonnement !

Pour une meilleure expérience, pensez aussi à installer l'application.

Installer