Qu'est-ce que la sitophilie ?

Maintenant, vous savez

Explicit content

0:00
4:31
10
10

Qu'est-ce que la sitophilie ?

Maintenant, vous savez

Explicit content

Qu'est-ce que la sitophilie ? Merci d'avoir posé la question !

La sitophilie n’est pas, comme son nom semble l'indiquer, un amour des sites….non. Du grec sitos pour le blé et philia, pour l’amour de… On pourrait dire l'amour du blé...mais disons plutôt, sitophilie, pour l’amour des jeux avec des produits alimentaires ! Internet décrit l’introduction d’aliments dans le sexe comme faisant partie des pratiques fétichistes. Ou plus précisément de la famille de la paraphilie ! Qui est, une déviance sexuelle dont l'attirance envers une personne ou un objet est inadaptée aux pratiques dites classiques. Comme par exemple : le travestissement, le voyeurisme ou l’exhbitionisme, pour ne citer que ceux là... La ligne à tracer pour séparer normalité et pathologie sexuelle reste quelquefois floue. La sitophilie n’est pas forcément une pathologie ou une perversion. Pour beaucoup, elle reste de l’ordre du ludique. Cette pratique allie dans un même souci de stimulation des circuits de plaisir, deux conquêtes essentielles à l'être humain : l'érotisme et la gastronomie.

Et concrètement, ça consiste en quoi ? 

Dans la pratique de la sitophilie, la nourriture peut être solide ou pas. Lorsque elle est solide, le plus fréquemment, elle est utilisée dans un but pénétratif. C'est le cas notamment des bananes, carottes, concombre, courgette, ou frites. Elle peut aussi être non-solide. Le but est alors d'en étaler sur le corps de son ou sa partenaire puis de lécher cette nourriture, avec par exemple de la crème chantilly, de la crème fouettée, du miel ou des crèmes chocolatées.

Mais comment s'explique la volonté de vouloir introduire des aliments dans sa vie sexuelle ? Est-ce une pratique toujours consentante et désirée par les deux partenaires ? Pourquoi est-elle considérée par certains comme une "déviance sexuelle" ? Ecoutez la suite dans cet épisode de "Maintenant vous savez".

A écouter aussi :

Qu'est-ce que le plaisir prostatique ?

Qu'est-ce que l'épectase ?

Qu'est-ce que le consentement ?

Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

Qu’est-ce qu’une zone à faibles émissions ?

Maintenant, vous savez

Qu’est-ce que le métavers ?

Maintenant, vous savez

[REDIFFUSION] Qu'est-ce que le greenwashing ?

Maintenant, vous savez

The podcast Maintenant, vous savez has been added to your home screen.

Qu'est-ce que la sitophilie ? Merci d'avoir posé la question !

La sitophilie n’est pas, comme son nom semble l'indiquer, un amour des sites….non. Du grec sitos pour le blé et philia, pour l’amour de… On pourrait dire l'amour du blé...mais disons plutôt, sitophilie, pour l’amour des jeux avec des produits alimentaires ! Internet décrit l’introduction d’aliments dans le sexe comme faisant partie des pratiques fétichistes. Ou plus précisément de la famille de la paraphilie ! Qui est, une déviance sexuelle dont l'attirance envers une personne ou un objet est inadaptée aux pratiques dites classiques. Comme par exemple : le travestissement, le voyeurisme ou l’exhbitionisme, pour ne citer que ceux là... La ligne à tracer pour séparer normalité et pathologie sexuelle reste quelquefois floue. La sitophilie n’est pas forcément une pathologie ou une perversion. Pour beaucoup, elle reste de l’ordre du ludique. Cette pratique allie dans un même souci de stimulation des circuits de plaisir, deux conquêtes essentielles à l'être humain : l'érotisme et la gastronomie.

Et concrètement, ça consiste en quoi ? 

Dans la pratique de la sitophilie, la nourriture peut être solide ou pas. Lorsque elle est solide, le plus fréquemment, elle est utilisée dans un but pénétratif. C'est le cas notamment des bananes, carottes, concombre, courgette, ou frites. Elle peut aussi être non-solide. Le but est alors d'en étaler sur le corps de son ou sa partenaire puis de lécher cette nourriture, avec par exemple de la crème chantilly, de la crème fouettée, du miel ou des crèmes chocolatées.

Mais comment s'explique la volonté de vouloir introduire des aliments dans sa vie sexuelle ? Est-ce une pratique toujours consentante et désirée par les deux partenaires ? Pourquoi est-elle considérée par certains comme une "déviance sexuelle" ? Ecoutez la suite dans cet épisode de "Maintenant vous savez".

A écouter aussi :

Qu'est-ce que le plaisir prostatique ?

Qu'est-ce que l'épectase ?

Qu'est-ce que le consentement ?

Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.

Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Subscribe Install Share
Maintenant, vous savez

Thank you for your subscription

For a better experience, also consider installing the application.

Install