Qu’est-ce que le référendum pour les animaux ?

Maintenant, vous savez

0:00
00:04:09
10
10

Qu’est-ce que le référendum pour les animaux ?

Maintenant, vous savez

Qu’est-ce que le référendum pour les animaux ? Merci d'avoir posé la question !

L’initiative a été lancée au début de l’été 2020. Alors que la cause animale se fait de plus en plus entendre dans le débat public et dans les médias, le tout premier référendum d’initiative partagée pour les animaux a vu le jour le 2 juillet 2020. Un référendum d’initiative partagée, plus rapidement appelé RIP, a pour but de changer la loi. Introduit en 2008, il ne peut être appliqué que depuis 2015. Il s’agit d’un outil de démocratie participative défini dans l’article 11 de la Constitution. Il permet l’organisation d’un référendum sur une proposition de loi, devant être présenté par 1/5 des parlementaires et 1/10 du corps électoral. Le projet de référendum pour les animaux est porté par le journaliste de France 2 Hugo Clément, très engagé pour le bien-être animal, mais aussi par les entrepreneurs Xavier Niel, fondateur de Free, Marc Simoncini, créateur de Meetic, et Jean-Marc Granjon, directeur de Vente Privée. Il est soutenu par de nombreuses associations comme La Ligue pour la protection des Oiseaux et la Fondation Brigitte Bardot, la SPA… Et plusieurs personnalités : Yann Arthus Bertrand, Juliette Binoche, Nicolas Hulot, Nagui, Lambert Wilson, etc.

Mais que demande ce référendum pour les animaux ? 

Le référendum présente six mesures. D’abord, il souhaite l’interdiction des nouveaux élevages ne permettant pas un accès en plein air adapté aux besoins des animaux. Mais aussi, l’interdiction de la chasse à courre, les élevages pour la fourrure, les spectacles d’animaux vivants d’espèces non-domestiques, les élevages en cages stalles ou box d’ici 2025. Enfin, l’interdiction des expériences s’il existe une méthode alternative. Au micro d’Europe 1, le 30 août 2020, Hugo Clément expliquait demander « des mesures assez modérées pour mettre fin aux pratiques les plus cruelles ».

Et pour l’instant, il y a beaucoup de soutiens ? Il pourrait vraiment aboutir ? Quelles sont les prochaines étapes ? Ecoutez la suite dans cet épisode de "Maintenant vous savez".

A écouter aussi :

Qu'est-ce que le spécisme ?

Qu'est-ce que le flexitarisme ?

Qu'est-ce que le freeganisme ?

Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.

 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Episodes
Date
Duration
Recommended episodes :

Qu’est ce que le compteur Linky ?

Maintenant, vous savez

Qu’est-ce que le Tigré ?

Maintenant, vous savez

Qu’est-ce que la zythologie ?

Maintenant, vous savez

The podcast Maintenant, vous savez has been added to your home screen.

Qu’est-ce que le référendum pour les animaux ? Merci d'avoir posé la question !

L’initiative a été lancée au début de l’été 2020. Alors que la cause animale se fait de plus en plus entendre dans le débat public et dans les médias, le tout premier référendum d’initiative partagée pour les animaux a vu le jour le 2 juillet 2020. Un référendum d’initiative partagée, plus rapidement appelé RIP, a pour but de changer la loi. Introduit en 2008, il ne peut être appliqué que depuis 2015. Il s’agit d’un outil de démocratie participative défini dans l’article 11 de la Constitution. Il permet l’organisation d’un référendum sur une proposition de loi, devant être présenté par 1/5 des parlementaires et 1/10 du corps électoral. Le projet de référendum pour les animaux est porté par le journaliste de France 2 Hugo Clément, très engagé pour le bien-être animal, mais aussi par les entrepreneurs Xavier Niel, fondateur de Free, Marc Simoncini, créateur de Meetic, et Jean-Marc Granjon, directeur de Vente Privée. Il est soutenu par de nombreuses associations comme La Ligue pour la protection des Oiseaux et la Fondation Brigitte Bardot, la SPA… Et plusieurs personnalités : Yann Arthus Bertrand, Juliette Binoche, Nicolas Hulot, Nagui, Lambert Wilson, etc.

Mais que demande ce référendum pour les animaux ? 

Le référendum présente six mesures. D’abord, il souhaite l’interdiction des nouveaux élevages ne permettant pas un accès en plein air adapté aux besoins des animaux. Mais aussi, l’interdiction de la chasse à courre, les élevages pour la fourrure, les spectacles d’animaux vivants d’espèces non-domestiques, les élevages en cages stalles ou box d’ici 2025. Enfin, l’interdiction des expériences s’il existe une méthode alternative. Au micro d’Europe 1, le 30 août 2020, Hugo Clément expliquait demander « des mesures assez modérées pour mettre fin aux pratiques les plus cruelles ».

Et pour l’instant, il y a beaucoup de soutiens ? Il pourrait vraiment aboutir ? Quelles sont les prochaines étapes ? Ecoutez la suite dans cet épisode de "Maintenant vous savez".

A écouter aussi :

Qu'est-ce que le spécisme ?

Qu'est-ce que le flexitarisme ?

Qu'est-ce que le freeganisme ?

Vous pouvez réagir à cet épisode sur notre page Twitter.

 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.

Subscribe Install Share
Maintenant, vous savez

Thank you for your subscription

For a better experience, also consider installing the application.

Install