Qu’est-ce que les Ginks ?

Maintenant, vous savez

0:00
00:03:50
10
10

Qu’est-ce que les Ginks ?

Maintenant, vous savez

Les Ginks n’est pas le collant pour la séance de Gym Tonic mais entendez plutôt LES plus loin Ginks ! 

GINKS comme " Green Inclination  ... No Kids " Traduisez "Engagement vert... pas d'enfants". Ce serait l'équation à respecter en ces temps modernes pour soulager un peu la planète. Et donc un geste altruiste, éco-responsable, à l'opposé de l'image égoïste que l'on associe souvent aux femmes et aux hommes qui renoncent à fonder une famille. Elles/Ils ne sont pas encore très nombreux mais ils assument ce choix de société qui va à contre-courant en ayant le sentiment d'être dans le vrai.

Selon les Ginks, les problèmes environnementaux proviennent de la surpopulation. En effet, notre planète ne serait pas capable de subvenir aux besoins d'un nombre illimité d'individus et face aux quelques 7 milliards d’être humains, il serait temps de freiner la natalité. De plus, avoir un enfant augmenterait les émissions de gaz à effet de serre. Une raison écologique de ne pas faire d’enfant donc... mais pas seulement.

Ces femmes souhaitent que le choix de ne pas faire d’enfant soit aussi respectable que celui d’en avoir. Elles en ont assez d’entendre parler d’« horloge biologique », de « vocation naturelle », et ne supportent plus le « devoir » d’enfanter. Pourquoi ne pourraient-elles pas décider de vivre sans enfant sans en avoir honte ou sans s’entendre demander à longueur de journée « qu’est-ce que tu attends ? ».

Lisa Hymas, co-fondatrice de Grist.org, un site politico-écolo, a choisi d’assumer et même de revendiquer le fait d’être « childfree » (sans enfant). En plus de l’argument écologique, elle n’hésite pas à clamer les avantages de la vie sans enfant : « aucun horaire, une carrière professionnelle plus épanouissante, faire du sport, dormir en suffisance, avoir du temps pour soi et pour les autres (notamment à travers un engagement humanitaire ou social), mais aussi s'autoriser des décisions impulsives, de la spontanéité, de l'aventure ! »

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy
Episodes
Date
Durée

Le podcast "Maintenant, vous savez" a bien été ajouté à votre écran d'accueil !

Les Ginks n’est pas le collant pour la séance de Gym Tonic mais entendez plutôt LES plus loin Ginks ! 

GINKS comme " Green Inclination  ... No Kids " Traduisez "Engagement vert... pas d'enfants". Ce serait l'équation à respecter en ces temps modernes pour soulager un peu la planète. Et donc un geste altruiste, éco-responsable, à l'opposé de l'image égoïste que l'on associe souvent aux femmes et aux hommes qui renoncent à fonder une famille. Elles/Ils ne sont pas encore très nombreux mais ils assument ce choix de société qui va à contre-courant en ayant le sentiment d'être dans le vrai.

Selon les Ginks, les problèmes environnementaux proviennent de la surpopulation. En effet, notre planète ne serait pas capable de subvenir aux besoins d'un nombre illimité d'individus et face aux quelques 7 milliards d’être humains, il serait temps de freiner la natalité. De plus, avoir un enfant augmenterait les émissions de gaz à effet de serre. Une raison écologique de ne pas faire d’enfant donc... mais pas seulement.

Ces femmes souhaitent que le choix de ne pas faire d’enfant soit aussi respectable que celui d’en avoir. Elles en ont assez d’entendre parler d’« horloge biologique », de « vocation naturelle », et ne supportent plus le « devoir » d’enfanter. Pourquoi ne pourraient-elles pas décider de vivre sans enfant sans en avoir honte ou sans s’entendre demander à longueur de journée « qu’est-ce que tu attends ? ».

Lisa Hymas, co-fondatrice de Grist.org, un site politico-écolo, a choisi d’assumer et même de revendiquer le fait d’être « childfree » (sans enfant). En plus de l’argument écologique, elle n’hésite pas à clamer les avantages de la vie sans enfant : « aucun horaire, une carrière professionnelle plus épanouissante, faire du sport, dormir en suffisance, avoir du temps pour soi et pour les autres (notamment à travers un engagement humanitaire ou social), mais aussi s'autoriser des décisions impulsives, de la spontanéité, de l'aventure ! »

For information regarding your data privacy, visit acast.com/privacy
S'abonner Installer Partager

Merci pour votre abonnement !

Pour une meilleure expérience, pensez aussi à installer l'application.

Installer